• Un peu d'Histoire : la Renaissance (Chambord)

    Un peu d'Histoire : la Renaissance

    ... à Chambord

     

     

    François Ier, vous connaissez ? Bien sûr, c'est un de nos Rois les plus célèbres. On le connaît bien parce que c'est le premier à s'appeler comme ça et aussi parce qu'il a régné 32 ans. Ça laisse le temps de faire plein de choses et François Ier, il a fait plein de choses.

    Je vous le présente :

    François Ier - portrait

    Ça se voit pas sur la photo mais c'était un colosse de plus de 1m90. Forcément, ça pose ! Au milieu de la Cour, avec ses beaux habits et sa tête qui dépassait tout le monde, on ne pouvait pas le rater. Et ça tombe bien parce que François Ier, il aimait bien qu'on le voit.

    Un peu comme Louis XIV, il voulait toujours être remarqué, au centre de tout. On peut dire que ce sont les deux rois les moins modestes qu'on a eu.

    Ce qui est rigolo, c'est qu'il est devenu Roi en 1515. C'est facile à retenir et ça fait tout juste 500 ans. Bon anniversaire, François ! (J'en profite parce que l'année prochaine, ce sera moins rigolo.)

    Pour faire son intéressant et pour que tout le monde l'admire, il a fait des guerres et il a fait construire ou agrandir plein de châteaux : Fontainebleau, Amboise, Blois, Saint-Germain en Laye, le Louvre,... Et surtout... Chambord !

    Chambord, c'est mon château préféré ! Et je vous dis pas comme j'ai sauté de joie quand j'ai su que j'allais le visiter. Pas de chance, ils étaient en train de réparer des morceaux de la terrasse. C'était un peu moins majestueux avec les échafaudages mais pas mal majestueux quand même.

    Chambord - Façade

    Mais déjà, même si c'est facile à trouver, regardons la carte:

     Chambord - Carte

    Pour que vous vous rendiez  mieux compte à quoi ça ressemble sans les travaux, voilà des photos prises d'avion.

    Chambord - Vu d'avion - Façade                      Chambord - Vu d'avion - Arrière

    Avant, à cet endroit, il n'y avait rien ! Juste une forêt et un marécage. Comme François Ier aimait bien la région et surtout la chasse, et comme dans la forêt de Chambord, il y a beaucoup de gibier, il a décidé de se faire construire ce "petit" pavillon de chasse.

    Et oui, Chambord ne servait qu'à ça: venir de temps en temps pour courir après des cerfs. Et d'ailleurs, le Roi y a passé à peine huit semaines dans toute sa vie. C'était une sorte de cabanon de vacances, quoi. Pas minus le cabanon, non ?

    Dans ce château, tout est énorme. Le donjon ? Énorme ! Les fenêtres ? Énormes ! Les couloirs ? Énormes ! Les pièces ? Énormes ! Les cheminées ? Énormes ! Je sais bien que François était très grand mais quand même... Il a un peu abusé sur les proportions.

    Avant de détailler le reste du château, je vais vous parler de la pièce maîtresse, celle que tout le monde connaît et la première chose qu'on voit en entrant: le grand escalier.

    Chambord - Grand escalier                      Chambord - Grand escalier - Etage

    C'est sûr, on ne voit que ça ! Et c'est fait exprès parce qu'il est placé exactement au milieu du donjon. Et c'est un escalier magique. Pourquoi ?

    Il s'enroule autour d'un noyau central creux. Des ouvertures sont percées et on peut entrer par deux côtés différents. Forcément, avec Papa, on a joué. Il est entré d'un côté à l'étage, moi de l'autre au rez-de-chaussée et on s'est donné rendez-vous au milieu des marches. Tout le long, on se voyait par les lucarnes, on se faisait coucou et pourtant... On ne s'est jamais croisés, on n'a jamais réussi à se rejoindre !

    Quel est ce mystère mystérieux ? Regardez, c'est tout bête:

    Chambord - Coupe du Grand escalier

    On comprend mieux avec ce croquis en coupe: il n'y a pas un mais deux escaliers. Deux vis parallèles qui montent l'une sur l'autre sans jamais se croiser. Je dis que c'est tout bête mais en fait, pour l’époque, c'était une idée révolutionnaire. Un coup de génie. Et à qui pense-t-on dès qu'on parle de génie à la Renaissance ? Je vous le donne en mille ?

    Léonard de Vinci - Autoportrait

    Bingo ! Léonard de Vinci ! Mais qu'est-ce qu'il vient faire dans cette histoire ? C'est un italien. 

    Il faut savoir que Léonard, il avait pas mal de soucis dans son pays. Les gens l'aimaient pas beaucoup, surtout les Princes. Bon, c'était un peu de sa faute aussi. Souvent, les nobles lui commandaient des œuvres: des peintures, des sculptures. Il prenait les sous, il disait: "D'accord!" et après, il faisait autre chose. Parce qu'il avait trop d'idées à la fois. Du coup, il gardait les sous mais ne finissait jamais les commandes. Fatalement, ça agace !

    Malgré tout, Léonard était super connu. Une vraie star ! Comme il cherchait un coin tranquille pour habiter et que François Ier s'est dit que ça ferait bien d'avoir une vedette comme copain, il lui a offert un manoir, celui de Cloux. Aujourd’hui, ça s'appelle le Clos-Lucé. C'est à quelques centaines de mètres du château d'Amboise où la Cour résidait souvent.

    Léonard, il est arrivé en France en 1516. Et le chantier de Chambord a commencé en 1519. Ça colle ! En plus, François et Léonard, ils s'entendaient vraiment bien et souvent, ils passaient des soirées ensemble à discuter on sait pas de quoi. Peut-être des plans de construction...

    Vous aurez compris, on sait pas trop mais tout laisse à penser que Léonard serait l'inventeur de l'escalier et peut-être aussi l'architecte de tout le château. En tout cas, il y a comme on dit un "doute raisonnable". (Ouaaaaah, l'expression de spécialiste ! C'est Papa qui me l'a apprise. C'est trop la classe de pouvoir dire ça !)

    Ce qui est sûr, c'est que Léonard n'a pas dirigé le chantier puisqu'il est mort en 1519, juste au moment où la construction commençait.

    Observons un peu à quoi ressemble le plan :

    Chambord - Plan rez de chaussée

    Il a été fait selon le plan typique d'un château-fort. Avec un gros donjon carré encadré de grosses tours. Mais c'était surtout pour faire joli parce que avec les grandes fenêtres partout, ça ne pouvait pas servir de donjon de défense. De chaque côté, on a ajouté des ailes pour faire une plus grande façade.

    Voilà les autres étages:

    Chambord - Plan étage 1                      Chambord - Plan étage 2

    Je vais vous faire visiter mais il faut déjà que je vous montre ce qu'on voit partout. Je vous ai déjà dit que François, la modestie, c'était pas son truc. Et pour bien montrer que c'était son château, il l'a fait écrire dans chaque recoin. Sur les plafonds, sur les portes, sur les corniches,...

    Chambord - Plafond à caissons                      Chambord - Décor d'une porte

    Le "F", c'est le chiffre de François Ier. Oui, je sais, c'est une lettre. Mais quand c'est l'initiale du Roi décorée, on appelle ça son chiffre. C'est pas de ma faute si c'est embrouillé. C'est des adultes qui ont inventé tous ces termes, il faut pas s'étonner si c'est inutilement compliqué.

    La salamandre, c'était l’emblème de François Ier. Apparemment, il était comme moi, il aimait bien les amphibiens. La fleur de lys, c'est l’emblème de tous les rois de France. C'est sûr qu'avec tout ça, si on n'était pas au courant...

    Mais pour être quand même bien sûr que les gens ont compris, il a été encore plus clair sur les frontons de l'Aile royale, celle où il habitait:

     Chambord - Aile Royale - Détail

    FRF, ça veut dire François, Roi de France. Sans doute que c'était plutôt en latin : "Franciscus Rex Franciae" mais bon, c'est les mêmes initiales. Jusqu'à cette époque, on parlait latin pour les actes administratifs mais François Ier a imposé l'usage du français avec l’ordonnance de Villers-Cotterêts. Du coup, on n'est pas sûr si c'est en latin ou en français mais on sait ce que ça veut dire.

    Chambord - Chambre François Ier                      Chambord - Cabinet François Ier

    A l'intérieur, c'était assez joli aussi. A gauche, c'est la chambre du Roi et à droite, son cabinet. Ça veut dire son bureau, je vous rassure, pas ses toilettes.

    Mais bon, comme je vous ai déjà dit, François Ier n'est pas venu souvent à Chambord. En plus, à son époque, la Cour voyageait tout le temps d'un château à l'autre en emportant les meubles. Alors, il ne reste pas grand-chose du château sous son règne.

    Très peu de gens ont habité à Chambord longtemps. C'était trop grand, pas facile à chauffer l'hiver et plein de moustiques l'été à cause des marécages voisins. Tout le monde disait: "Oh, c'est beau!" mais personne ne voulait y rester.

    Parmi les Rois, il y en a un qui s'y connaissait quand même pas mal en beaux trucs : Louis XIV. Lui aussi, il s'est fait construire un château à son image alors c'était le mieux placé pour voir que Chambord, c'était pas de la bagatelle.

    Bon, il est venu encore moins que son avant-avant-je sais plus combien-prédécesseur. Mais il l'a quand même fait aménager.

    Fidèle à ses habitudes, il a décidé que ses appartements seraient placés au milieu du milieu de la façade. C'est un enchaînement de pièces en enfilade : salon, antichambre, chambre. On appelle ça l'appartement de parade.

    Chambord - Chambre de la Reine                      Chambord - Chambre du Roi

    Je vous montre pas tout mais voilà en bleu, la chambre de la Reine et en rouge, la chambre du Roi. Et non, ils ne dormaient pas ensemble. En fait, le Roi et la Reine ne dormaient ensemble que pour avoir un héritier. Parce que, pour avoir un héritier, il faut dormir ensemble. C'est la condition !

    En réalité, Louis XIV, il faisait semblant de se coucher pendant que tout le monde le regardait. Et le lendemain matin, quand tout le monde revenait le regarder, il faisait semblant de se lever. Entre les deux, il allait coucher ailleurs. Mais pas chez la Reine. Papa, il m'a dit qu'en fait Louis XIV, il préférait dormir avec des autres dames. J'y comprend plus rien mais c'est pas comme ça qu'il aura un héritier.

    Après, pendant Louis XV, c'est un militaire qui a habité dans Chambord. Il s'appelait Maurice de Saxe et le Roi l'avait nommé Maréchal.

    Maréchal de Saxe - Portrait

    Un Maréchal, ça veut dire un super-général. Il commande toute l'armée. Comme il avait bien gagné des batailles, Louis XV l'a récompensé en lui offrant Chambord. Tu parles d'un cadeau ! Personne en voulait !

    Il a vécu ici pendant deux ans, avec ses régiments de cavalerie. Il a fait agrandir les écuries, construire un théâtre dans le donjon,... Et vous savez où il avait choisi de dormir ? Dans la chambre de parade, celle de Louis XIV. Il s'embêtait pas !

    Ensuite, pendant longtemps, il y a eu des gouverneurs et des soldats. Ça tombait un peu en ruine. Et le dernier "Roi" qui est venu à Chambord s'appelait Henri V !

    Je vous entends d'ici : "Eh, oh, c'est même pas vrai ! Il existe même pas Henri V ! C'est même pas possible !"

    Mais si, je vous explique : vers 1870-1871, les français, ils étaient pas contents. Ils avaient perdu des guerres, plus de sous, ça allait vraiment pas. Depuis le début du siècle, ils avaient essayé la république, des rois, des empereurs et ils étaient toujours pas contents. Comme ils étaient à nouveau en république, ils ont pensé que ça serait peut-être bien de réessayer un roi. Ils savaient vraiment pas ce qu'il voulait les français à cette époque...

    Du coup, on est allé chercher Henri, Comte de Chambord, le petit-fils de Charles X pour le nommer Roi.

    Comte de Chambord - Portrait

    Il est venu habiter à Chambord, tenez-vous bien... deux jours ! Juste le temps de venir se changer pour être chic pour le défilé du couronnement. Tout était prêt, on lui avait fabriqué un beau lit, un beau trône :

    Un peu d'Histoire : la Renaissance

    On avait fabriqué des superbes carrosses pour entrer dans Paris en paradant :

    Chambord - Carrosses                      Chambord - Carrosses

    Et là, boum, patatras ! Henri V a décidé d'être têtu. Il voulait supprimer le drapeau bleu-blanc-rouge pour reprendre le drapeau tout blanc des Rois d'avant. Il faut croire que les français trouvaient ça moins pimpant parce que, du coup, ils lui ont dit qu'il n'avait qu'à rester chez lui. Et ils sont restés en République jusqu'à aujourd'hui. Na !                     

    Donc, Chambord, c'est beau, c'est somptueux, c'est grandiose, c'est démesuré,... Mais ça a toujours été une grande coquille vide. Un simple pavillon de chasse ! La preuve :

    Chambord - Galerie des trophées

    C'est la galerie des trophées. Les murs sont couverts de bois de cerfs, de chevreuils de toutes les tailles. Le bout de crâne exposé avec les bois ou les cornes, ça porte un nom. On appelle ça un "massacre". Tu m'étonnes que c'est un nom bien choisi !

    Autour du château, le domaine comprend 5433 hectares de forêt (un hectare, c'est un carré de cent mètres sur cent), entourée par un mur long de 32 km. C'est un paradis pour les animaux.

    Chambord - Animaux du parc

    Un paradis un peu troublé par les chasses qui ont lieu régulièrement. Il n'y a pas longtemps, on y organisait des chasses présidentielles avec plein d'invités, plein de politiques qui se déguisaient en chasseurs pour se faire mousser sur les photos. Mais pour l'instant, ça ne se fait plus.

    Aujourd'hui, les chasses autorisées sont des chasses de régulation. Les animaux sont tellement à leur aise dans cette forêt qu'ils se reproduisent beaucoup. Alors, on est obligé d'en tuer pour réguler la population sinon ils seraient trop nombreux. C'est pour leur bien, paraît-il. Mouaaais... Admettons...

    Mais j'aime pas trop ça quand même !

    Voilà ! C'était ma visite à Chambord. Dans ce château, il y a aussi une petite unité de la Garde Républicaine (la Garde Républicaine, c'est des gendarmes à cheval qui surveillent le Président de la République. Ils ont des très beaux costumes.). Je pourrai vous en parler une prochaine fois si vous voulez.

    Mais là, c'était pas le sujet !

     
     
     
     
     
    « Les petits docs utiles : Calendrier médiévalLabo d'anthropologie: les hommes préhistoriques »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :