• Labo de biologie: les chauves-souris

    Labo de biologie: les chauve-souris

    ... les chauves-souris

     

     

    La chauve-souris est un petit animal très commun. On la trouve partout, aussi bien en ville qu'à la campagne, ce qui permet de s'amuser à l'observer.

    Pour vous rafraîchir un peu la mémoire, jetons un œil sur la classification simplifiée des animaux :

    classification animale

    Attention, j'ai bien précisé simplifiée. Parce que les exceptions y sont très nombreuses. Et c'est justement une de ces exceptions que nous allons examiner.

    Donc, si je vous dis chauve-souris, dans quelle classe allez-vous la mettre ?

    • Elle a des ailes. Vous pouvez penser que c'est un oiseau.
    • Oui, mais, elle a aussi des poils. Ce serait alors plutôt un mammifère.
    • Seulement voilà,  un mammifère, ça ne vole pas.

    Labo de biologie: les chauve-souris

    Alors ? Où est-ce qu'on peut la ranger notre petite chauve-souris ?

    Aussi étrange que ça puisse paraître, elle allaite ses petits, c'est donc bien un mammifère.  Et elle est même le seul représentant des mammifères volants.

    Elle appartient à l'ordre des chiroptères. Ou plutôt, pour être parfaitement précis, elle est l'ordre des chiroptères qui ne comprend que des chauves-souris (mais on en compte plus d"un millier d'espèces différentes).

    Décidément, elle est vraiment à part cette chauve-souris ! Je parlais d'ailes un peu plus haut. En réalité, le terme est impropre. Il ne s'agit pas d'ailes mais d'une membrane de peau très fine (le patagium) qui relie ses doigts. Ses doigts ? Parce qu'en plus, elle aurait des doigts ?

    Et oui, elle a des doigts, des mains et même des bras, (presque) comme nous. Le mot Chiroptère vient des mots grecs -chiro qui signifie main et -ptera qui signifie aile. Mais regardez :

    morphologie chauve-souris

    Comme on peut le voir, ses doigts sont disproportionnés mais elle en possède cinq. Son squelette est donc plus proche du nôtre que de celui d'un oiseau. L'oiseau utilise son bras tout entier pour voler tandis que la chauve-souris se "contente" d'agiter les doigts :

    Labo de biologie: les chauve-souris

    Quand la nuit commence à tomber, tous les oiseaux vont se coucher. Si vous regardez en l'air, vous ne verrez plus personne. Et puis, soudain, vous verrez une ombre noire voler très vite, faire des allers-retours, tourner au-dessus de votre tête en mouvements vifs et saccadés.

    Pour la repérer plus facilement, observez les abords des lampadaires au tout début de la nuit.

    pipistrelle réverbère

    Comme la lumière attire beaucoup d'insectes, c'est un véritable supermarché pour la chauve-souris qui est un animal insectivore. L'avantage pour nous, c'est que l'éclairage permet en plus d'apercevoir sa silhouette tournoyante.

    En revanche, ce n'est pas la lumière qui l'aide à attraper ses proies. Sa vue est bonne mais de nuit, elle ne voit pas mieux que nous. Et comme sa vie est essentiellement nocturne, elle a dû développer pour compenser un super-pouvoir qu'on appelle: l'écholocation.

    Comment ça marche ? Comme ceci :

    echolocation

    La chauve-souris émet un cri qui nous est inaudible: ce sont des ultra-sons. Ces sons rebondissent sur les objets qu'ils rencontrent et sont renvoyés vers l'expéditeur, ce qui lui permet de repérer les obstacles... ou les casses-croûtes. Et elle est plutôt gourmande: en une nuit, une Pipistrelle peut engloutir jusqu'à 600 moustiques !

    Mais elle n'est pas la seule à utiliser ce genre de système pour se déplacer à l'aveugle. L'écholocation est également très utile pour se repérer ou chasser dans les profondeurs sombres des océans :

    Labo de biologie: les chauve-souris

    En ville, la chauve-souris se cache pendant la journée partout où elle peut. Et les endroits sont nombreux: les clochers, les greniers, les combles d'immeuble,... J'en ai même surpris une en bas de l'escalier de ma cave. Accrochée au mur, elle était toute tremblante quand j'ai allumé la lumière et que je suis descendu.

    Dans la nature, elle s'installe dans les grottes, les failles, les trous dans les arbres ou dans les falaises,... Comme j'adore visiter des grottes, j'en ai déjà observé très souvent.

    Par exemple, celles-ci:

    chauve-souris                      chauve-souris

    Elle reste au repos toute la journée suspendues aux aspérités par les griffes de ses orteils, en adoptant un comportement léthargique. En économisant ses mouvements, elle économise son énergie, si précieuse pour voler. Son rythme est d'environ 20 heures de sommeil la tête en bas pour 4 heures de chasse nocturne.

    En général, les femelles se regroupent en colonie pour donner naissance à leur petit, généralement un seul par an. Elles l'allaitent entre 6 semaines et 3 mois selon les espèces.

    L'hiver, la chauve-souris hiberne. Tout son organisme se met au ralenti, son rythme cardiaque descend à une pulsation toutes les 3 minutes tandis que la température de son corps n'excède pas quelques degrés.

    Mais laissez-moi vous présenter quelques espèces qu'on rencontre dans nos contrées et que vous pourrez peut-être contempler.

     

         La Pipistrelle 

    pipistrelle                 pipistrelle en vol

    Son nom scientifique est Pipistrellus pipistrellus. Pas trop dur à retenir ! C'est la plus petite chauve-souris d'Europe et la plus répandue en France. Son corps mesure entre 3,5 et 5,5 centimètres.

    On reconnaît la Pipistrelle à son museau sombre,  à son pelage brun-roux sur le dos et brun-gris sur le ventre. Elle a une petite bouille plutôt mignonne.

     

     Le Rhinolophe 

    rhinolophe             rhinolophe en vol

    On compte plusieurs espèces dont le Grand Rhinolophe, le Rhinolophe Euryale et le Petit Rhinolophe. Leur trait commun est un museau très prononcé, en forme de fer à cheval. C'est par le nez qu'ils émettent les ultra-sons qui servent à leur écholocation.

    Le Grand Rhinolophe mesure entre 5 et 7 centimètres. Il vit en moyenne 15 à 20 ans. Et il n'est pas mignon du tout.

     

     Le Murin 

    murin                      murin en vol

    Il y a 25 espèces de Murins en Europe et elles sont très difficiles à distinguer entre elles. Le museau du Murin est lisse contrairement au Rhinolophe. Sa taille varie entre 6,5 et 8,5 centimètres.

    Son pelage est épais, court, brun clair sur le dos contrastant nettement avec le ventre presque blanc.

     

     Oreillard 

    oreillard                   oreillard en vol

    Comme son nom l'indique, c'est à ses oreilles disproportionnées qu'on peut le reconnaître. Elles peuvent mesurer jusqu'à un tiers de la taille de son corps. Et son corps varie de 4 à 6 centimètres.

    On peut citer l'Oreillard roux plutôt campagnard ou l'Oreillard gris plutôt citadin.

     

     Roussette 

    Les espèces que nous venons de voir sont toutes de petite taille, nocturnes et insectivores. Et comme la chauve-souris aime bien faire compliqué, il existe également une espèce qui est à la fois géante, diurne (= qui vit le jour) et frugivore (= qui se nourrit de fruits). C'est la Roussette.

    roussette                      roussette en vol

    Elle a une bonne tête, non ? Mais elle est plutôt impressionnante en vol avec une envergure de plus d'un mètre. En anglais, on l'appelle flying fox (= renard volant).
     
    Contrairement aux précédentes, vous avez peu de chance d'en croiser près de chez vous puisqu'on la trouve en Asie, en Afrique ou en Océanie.
     
    Voilà ! J'espère que vous en savez plus sur les chauves-souris maintenant. Avec le printemps qui vient d'arriver, les insectes réapparaissent et le ballet aérien nocturne va reprendre de plus belle.
     
    N'oubliez pas de guetter les lampadaires !
     
     
     
     
     
    « La hiérarchie des choses...Thierry Pardo »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :